Pique-nique créole

Publié le par nomade


Fuir la chaleur de Saint-Leu, monter dans les Hauts, du côté de Trois Bassins. Quitter le soleil brûlant pour les nuages et la fine pluie. Dans nos bagages, le pique-nique : la marmite de riz, celle de lentilles et le faitout de rougail saucisses. Une Dodo pour l'apéro, quelques mangues josé pour le dessert, café-vanille pour terminer.

On monte vite en altitude et avec la fraîcheur le paysage change. Jardins plus verts et plus fournis. Les lantanas garnissent le bord des routes, parfois quelques plants de conflore rouge vif ou des hortensias bleus. Plus de village, des fermes isolées, entourées de prés verts où paissent les vaches. Si ce n'étaient les toits de tôle on se croirait quelque part en Lozère.

Au sortir de la voiture, on enfile un vêtement chaud. Quelle joie d'avoir froid ! Hélas le brouillard s'épaissit, semble couler vers l'océan. Bientôt on ne verra plus scintiller le lagon de l'Hermitage à quelques mille mètres au-dessous de nous. C'est comme si Mafate en ébullition déversait son trop plein de vapeur.
La forêt de cryptomeria n'en est que plus prospère. Ce conifère aux aiguilles petites et serrées se dresse sur un tronc droit. Les rameaux offrent aux cardinaux rouges et aux tec-tec gourmands des points de vue privilégiés sur les miettes de notre repas. Car le pique-nique créole est un vrai repas que l'on prend assis sous un kiosque en bois afin de se protéger de la pluie fréquente à cette altitude.




Publié dans La Réunion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Le froid et le brouillard on n'en manque pas mais la verdure , quelle splendeur ! ici c'est le désert hivernal, alors profite !

bises
chrystelyne
Répondre